Quand les lois du fer tuent les lois du faire

Isabelle Barth (Inseec Business School) dans son billet récent dénonce à juste titre certaines pratiques managériales inspirées de techniques métallurgiques. Si les effets de la charge (load) puis de la tension (stress) engendrent la déformation du métal (strain), appliqué à l’humain le processus aboutit au désengagement, à la dépression, au burn-out et parfois à la mort.

L’économie de marché est-elle au service de l’homme ou bien l’homme est-il au service de l’économie de marché ?

À méditer au moment du renvoi en correctionnelle pour harcèlement moral des ex-dirigeants de France Télécoms et dont le bilan est évocateur : sans aucun plan social, 44 700 postes supprimés, 22 450 départs, 14 000 personnes ont changé de métier… et 34 salariés se sont suicidés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.