Quand les lois du fer tuent les lois du faire

Isabelle Barth (Inseec Business School) dans son billet récent dénonce à juste titre certaines pratiques managériales inspirées de techniques métallurgiques. Si les effets de la charge (load) puis de la tension (stress) engendrent la déformation du métal (strain), appliqué à l’humain le processus aboutit au désengagement, à la dépression, au burn-out et parfois à la mort.

L’économie de marché est-elle au service de l’homme ou bien l’homme est-il au service de l’économie de marché ?

À méditer au moment du renvoi en correctionnelle pour harcèlement moral des ex-dirigeants de France Télécoms et dont le bilan est évocateur : sans aucun plan social, 44 700 postes supprimés, 22 450 départs, 14 000 personnes ont changé de métier… et 34 salariés se sont suicidés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.