Listez vos échecs pour progresser

Daniel Pink auteur entre autres de « La vérité sur ce qui nous motive » concocte des émissions vidéos de 2 minutes depuis quelques temps. Sa dernière livraison est enregistrée avec une professeure de Stanford Tina Seelig PhD en neurosciences et elle-même auteure de nombreux ouvrages sur la créativité, le management et l’entreprenariat.

Tina Seelig

Alors c’est quoi cette histoire d’enregistrer ses échecs ? Comme le disait Zig Ziglar, l’échec n’est pas une personne, c’est un événement et même une donnée qui peut être utilisée pour progresser. Comment ? En notant soigneusement ses échecs et surtout ce qu’on en a appris.

Dès lors, cette base de données peut être exploitée pour éviter de répéter une erreur en reconnaissant à l’avance la manière de l’éviter. On conçoit bien que dans la culture judéo chrétienne et éducation nationale, c’est un renversement complet de paradigmes. Ne dit-on pas « lutter contre l’échec scolaire ». Grâce à Tina Seeling, on a une méthode pour enfin reconnaître que les échecs sont nos amis car ils nous font progresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *